Faux ce qui faut

Publié le par LuxezMoi

Nous le savons tous, la contrefaçon c’est mal ! Oui, mais c’est la crise et ça a du succès ! Joaillerie, maroquinerie, prêt-à-porter, horlogerie, chaussures, parfums… tout y passe ou presque. L’Asie, principal importateur de produits contrefaits est devenu la bête noire des marques de luxe et des douaniers.


28434a-a_pekin_grand_menage_pour_faire_disparaitre_les_cont.jpg

 

 

luxe-47552.jpg

 

Mais pourquoi tant de haine ?

Et bien, il faut dire que la contrefaçon a un réel impact sur les marques. Vous en conviendrez, les produits contrefaits ne sont pas des modèles en matière de qualité et ils portent atteinte à l’image, aux traditions et à l’identité des marques.

Le marché de la contrefaçon représente 10% du commerce mondial et a entrainé une perte de chiffre d’affaire d’environ 6 milliards d’euros pour les entreprises françaises en 2005 ! Les marques françaises, véritables ambassadrices de la France à l’étranger, ont donc dû réagir. Sensibilisation de leur clientèle, étroite collaboration avec les autorités et procès systématiques sont devenus leurs armes pour lutter contre ce fléau. Mais cela semble malheureusement bien peu face aux innombrables filières de ce trafic !


a8e9ed7e30.gif

 

by Charlotte

Commenter cet article