Crise de luxe ou luxe de crise?

Publié le par LuxezMoi

Nous avons vu, au travers de nos articles précédents, que les grandes marques de luxe tendent à se démocratiser depuis quelques années. Pourquoi ?

 

Naturellement, les grandes marques ne sont pas philanthropes au point de baisser leurs prix et de faire de la publicité dans le métro pour faire plaisir au consommateur moyen ! Non ! Elles sont tous simplement, elles aussi, touchées par cette crise dont tout le monde parle depuis deux ans.

 

Le luxe étant ce qu’il est, il reste évidemment au second plan sur notre liste de courses hebdomadaire et se fait complètement évincer par les produits de consommation nécessaires au quotidien. Logique ! Bien que le pouvoir d’achat n’ait pas tant baissé que ce que l’on pourrait penser, les consommateurs restent prudent et préfèrent économiser leurs deniers plutôt que de céder aux plaisirs du luxe. Ce comportement a entrainé une chute importante du chiffre d’affaire des marques jeunes mais aussi des monstres du luxe comme LVMH et Hermès (environ -4% sur 2009 selon la banque américaine JP Morgan).

 

La réaction est immédiate : annulation d’ouverture de certains points de vente comme le magasin Vuitton à Tokyo qui devait être le plus grand au monde, baisse des prix, diminution du budget alloué à la communication.

 

La rareté de la communication et sa sobriété renforcent le caractère exceptionnel des articles promus, excepté pour les marques qui ont cherché à se démocratiser (comme Mauboussin dont nous vous parlions plus tôt). Mais que penser pour l’avenir ? Les marques qui sont restées les plus élitistes, continueront à allier l’excellence du produit à la sobriété de la communication. Les marques qui ont cherché à élargir leur clientèle en proposant des articles plus accessibles, risquent de perdre en image si elles poursuivent une stratégie de démocratisation par une communication plus offensive.

 

Et vous, quel est votre pronostique ?

By Charlotte

Commenter cet article

Apozor 30/03/2010 11:35


Effectivement, le secteur du luxe est touché comme tous les autres par la crise, mais peut-être encore plus durement à cause du caractère particulier de celui-ci.
Mais ils prennent des mesures assez drastiques pour se remettre en selle comme le montre un article que je viens de lire disponible ici:
http://www.marketing-etudiant.fr/actualites/developpement-durable-luxe-innover-face-a-la-crise-1.php

A voir sa ça peut marcher


Cynthia 01/02/2010 13:56


La crise est donc très forte car atteindre le luxe jusqu'à ce qu'il commence à se démocratiser ouaouh!En tout les cas selon moi si le luxe dans quelques années descend dans le métro et bien c'est
que le luxe aura fait une chute grave..!